Si vous lisez un peu les journaux ou que vous êtes clients d’émissions culturelles à la radio ou à la télévision, vous avez certainement déjà entendu parler du cinéma sous l’expression de 7e art. Par 7e art, le journaliste entend couramment parler de 7e art populaire. Le cinéma étant le dernier de ces arts populaires, il peut être vu comme le plus complet d’entre tous. On voulait revenir avec vous sur cette notion de classification des arts populaires dans cet article consacré au cinéma. Vous êtes prêts ?  On vous dit tout !

Pourquoi parle-t-on de 7e art pour qualifier le cinéma ?

Lorsque quelqu’un par le de 7e art, il fait inconsciemment référence à la classification populaire des arts communément admise depuis la seconde moitié du XXe siècle. Cette classification est tellement ancrée dans notre imaginaire collectif que les nouveaux arts ne s’inscrivent qu’à l’aune des arts déjà classifiés. Nous avons donc :

  • L’architecture comme 1er art ;
  • La sculpture comme 2e art ;
  • Les arts visuels (peinture, dessin, etc.) comme 3e art ;
  • La musique comme 4e art ;
  • La littérature (poésie ou dramaturgie) comme 5e art ;
  • Les arts de la scène (théâtre, danse, mime, cirque) comme 6e art ;
  • Et le cinéma comme 7e art.

Concernant les arts plus récents datant de la seconde moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, nous avons :

  • La radio, la télévision et la photographie comme 8e art ;
  • La bande dessinée et le jeu vidéo comme 9e art.

cinéma

Le cinéma : un melting pot de tous les arts préexistants !

L’une des choses à mettre au crédit du cinéma par rapport aux autres arts, c’est que c’est le dernier à avoir surgi dans notre paysage culturel. Et en tant que dernier art né dans la classification des arts populaires, il s’inscrit parfaitement comme une synthèse de tous les arts précédents. Comme s’il était l’art ultime, le cinéma condense à lui seul l’ensemble des métiers artistiques en un seul.

On peut ainsi retrouver l’architecture dans la construction des décors de cinéma, la sculpture dans l’élaboration des éléments de décors et des costumes, les arts visuels dans la composition du cadre et de l’image, la musique dans la bande originale des films, la littérature dans l’écriture du scénario et les arts de la scène dans le jeu des acteurs qui se meuvent à l’écran. En cela, on peut déjà tirer la conclusion que le cinéma est l’art le plus complet qui soit actuellement.

cinéma

Le cinéma comme un art fédérateur !

Enfin, s’il est bien un autre point sur lequel beaucoup d’analystes sont d’accord, c’est que le cinéma est le seul art à fédérer autant de monde autour de lui. En effet, si beaucoup de personnes ont du mal à saisir toutes les nuances d’une construction architecturale, si tout le monde ne saisit pas les messages cachés derrière la toile d’une peinture et si le grand public n’est pas toujours réceptif à l’exercice théâtral ou à la danse, reste que tous les publics y trouvent leur compte dans le cinéma. Le cinéma est aujourd’hui l’art qui rassemble le plus de monde sans distinction d’âge, de milieu social, de religion ou de sexe. Chacun y trouve son compte et c’est aussi en cela qui le cinéma est aussi l’art le plus complet qui soit.

Voilà, nous espérons que cette petite réflexion sur l’art cinématographique et son universalité vous aura plu. De notre côté, nous essayons d’aborder toujours plus de thématiques différentes au travers de nos articles consacrés au cinéma ou à toute autre forme artistique. Alors, n’hésitez pas à nous faire vos retours, nous serions ravis d’échanger avec vous sur ce qui fait le sel des arts que nous apprécions le plus !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *